<
default Maroc
ESPACE JEUNES DIABETIQUES
 
Badil
thematique
thematique
 
 


Notre Actualité

infos médicales
l'actualité du diabète
la vie associative
les recettes






Infos Pratiques



le diabète
hérédité et diabète
l'insuline et les doses 
l'hypo,c'est quoi?
l'hyperglycémie
Comment manger
Le sport
Rester actif
La « Mutuelle »
Le stress
Diabète et Ramadan
Quelques astuces pour tenir ses bonnes résolutions


A l'Ecole

Que dire aux enseignants?
Que manger si on ne rentre pas à midi?
Le sport à l'école et..
Petit memento diététique
Conseils pour les enseignants



ILS NOUS AIDENT










  
Auto-contrôle glycémique par prélèvement à l?avant-bras

l'actualité du diabète Risque de détection retardée des hypos et des hyper La gêne occasionnée par les glycémies prélevées au bout du doigt peut dissuader certains diabétiques ( ou leurs parents ) de répéter les contrôles aussi souvent qu?ils devraient le faire . Le prélèvement en d?autres parties du corps( avant-bras , cuisse , notamment ) que permettent certains modèles de lecteur ( non encore disponible au Maroc) devraient inciter petits et grands à multiplier les tests glycémiques et ce d?autant plus que les quantités de sang requises sont minimes .

 A condition bien sûr d?avoir les moyens de le faire . Mais quelle est la fiabilité de ces tests prélevés au niveau de l?avant-bras .Sont-ils aussi fiables que quand on les prélève au bout du doigt ? Une étude faite récemment en Allemagne ( Düsseldorf ) s?est intéressée à la comparaison de glycémies mesurées sur le sang capillaire après prélèvement au bout du doigt ( méthode classique )et à l?avant-bras Elle a aussi cherché à évaluer l?effet de la friction locale de la peau avant le prélèvement sur les valeurs obtenues . Pour ce faire , 17 diabétiques consentants ont offert leurs doigts et leurs avant-bras à de multiples prélèvement , plus précisément un toutes les 15 minutes pendant 3 à 5 heures . Ces prélèvements étaient analysés avec différents modèles de lecteurs fonctionnat également avec des prélèvements dans l?avant-bras ( Free Style , One Touch Ultra et SoftSense ). Pour un sous-groupe de 8 diabétiques on a procédé en outre à une friction de la peau de l?avant-bras avant d?y prélever du sang . Les chercheurs ont ensuite fait varier la glycémie dans le sens de l?hyper en donnant à boire à leurs cobayes une solution de glucose et vers leurs bas en leur injectant par voie intraveineuse une ?petite- dose d?insuline supplémentaire de manière à avoir une baisse rapide de la glycémie . A jeun et au point de départ , ce qu?on constate , c?est que les glycémies du bout du doigt et celles de l?avant-bras sont similaires . Cependant , quand la glycémie monte , les valeurs obtenues au bout du doigt sont sensiblement plus élevées que celles prises au niveau de l?avant-bras ( la différence maximale étant de 0,90 gr/l ce qui n?est pas négligeable) . De même , pendant ue baisse rapide de la glycémie on enregistre au niveau des doigts des valeurs plus basses qu?au niveau de l?avant-bras ( la différence maximale entre les sites atteignant presque 1gr/l) . Au niveau de l?avant-bras , les résultats sont retardés de 35 minutes en moyenne . En frictionnant la peau de l?avant-bras , la différence diminue mais de grandes variations intra-individuelles persistent . Ces différences s?observent quelque soit le matériel de prélévement et de lecture utilisé . Pour éviter de ne pas reconnaître à temps une hypo ou une hyper , le prélèvement au niveau de l?avant-bras devrait être limité aux situations où on peut exclure des variations rapides de la glycémie D?après Karsten Jungheim, MD and Theodor Koschinsky, MD

 

Options


 Format imprimable  Format imprimable

 Envoyer cet article à un(e) ami(e)  Envoyer cet article à un(e) ami(e)




  Free Domain Name Copyright © 2004 Freelance services